Archives de Tag: Jonathan Cohen

AMOUR ET TURBULENCES 4/5

Image

Origine: France

Réalisateur: Alexandre Castagnetti

Distribution: Ludivine Sagnier, Nicolas Bedos, Jonathan Cohen, Clémentine Célarié, Arnaud Ducret

Genre: Comédie romantique

Date de sortie: 3 avril 2013

Le résumé: Alors qu’un avion la ramène de New-York à Paris où elle s’apprête à se marier, la belle Julie se retrouve assise à côté d’Antoine, un séduisant débauché qu’elle a aimé 3 ans plus tôt. Elle va tout faire pour l’éviter alors qu’il compte sur ces 7 h de vol pour la reconquérir! L’occasion pour nous de voyager dans le passé et de revivre leur rencontre, leur amour, leur rupture, autant de scènes rocambolesques, romantiques et corrosives qui vont faire de ce voyage le plus bouleversant de leur vie.

Ma critique:

J’annonce tout de suite la couleur: ce film est une pure réjouissance ! On peut dire que pour une première réalisation, Alexandre Castagnetti assure sur tous les plans. Pour commencer, l’idée de départ est vraiment bien trouvée: on part de la rupture pour découvrir l’histoire d’amour. Cette manière d’amorcer les choses est futée dans la mesure où ça introduit une curiosité chez le spectateur. Curiosité que l’on retrouve également chez les passagers de l’avion qui sont pris au jeu de connaitre le pourquoi du comment de la séparation entre ces deux protagonistes qui semblent pourtant perturber par le fait de se retrouver. De plus, le fait de situer l’action dans un avion est tout à fait judicieux car ça introduit un huis-clos où les personnages n’ont que peu de possibilités pour éviter l’autre. Pour comprendre l’histoire d’amour entre Julie et Antoine, on a le droit à des flash-backs très bien amenés grâce à une réalisation innovante où les transitions entre les différentes scènes sont présentées avec habilité. On a alors le droit aux versions de la femme et de l’homme ce qui permet au spectateur de prendre parti et donc de se sentir impliqué dans cette histoire. On se sent également impliqué car les acteurs le sont eux-mêmes. On croit de bout en bout à leur histoire. Beaucoup n’aime pas Nicolas Bedos mais ici on ne peut que reconnaitre qu’il mérite ce premier rôle. Il est réellement convaincant et on sent qu’il aime jouer. Son personnage semble se rapprocher de ce qu’il peut être dans la vie ce qui est d’autant plus touchant. Il faut dire qu’il a co-écrit le scénario et c’est tant mieux. Les dialogues sont vraiment percutants et modernes, loin de certaines comédies romantiques qui n’ont pas compris qu’on est passé dans le 21è siècle. Ludivine Sagnier, quant à elle, est rayonnante dans ce film. Elle joue à merveille la fille parano qui a peur de perdre son mec tellement elle est amoureuse. Les deux acteurs dégagent une réelle complicité qui nous pousse à avoir envie qu’ils soient ensemble dans la vie. Clémentine Célarié et Jonathan Cohen dans les premiers seconds rôles sont très bons, comme d’habitude. Il est temps, d’ailleurs, que Jonathan Cohen ait un première rôle, lui aussi. Par conséquent, il n’y a rien à dire sur cette comédie romantique réjouissante qui fonctionne très bien grâce à un scénario recherché et bien écrit, à des comédiens impliqués et à une réalisation très bien ficelée. 

0971364990213

Publicités
Tagué , , , , , , , , , , , , , ,

UN PLAN PARFAIT 4/5

Image

Origine: France

Réalisateur: Pascal Chaumeil

Distribution: Diane Kruger, Dany Boon, Alice Pol

Genre: Comédie romantique

Date de sortie: 31 octobre 2012

Le résumé: Pour contourner la malédiction qui anéantit tous les premiers mariages de sa famille, Isabelle a une stratégie pour épouser l’homme qu’elle aime : trouver un pigeon, le séduire, l’épouser et divorcer.
Un plan parfait si la cible n’était l’infernal Jean-Yves Berthier, rédacteur pour un guide touristique, qu’elle va suivre du Kilimandjaro à Moscou.
Un périple nuptial pour le meilleur et surtout pour le pire.

Ma critique:

Pascal Chaumeil est connu comme étant le réalisateur de L’arnacoeur et en ce sens, une comparaison se fait inévitablement. Il est clair qu’il reprend tous les codes qui avaient fait le succès de L’arnacoeur (une femme bien sous tout rapport menant une vie aisée / des seconds rôles efficaces / une danse comme révélateur des sentiments) mais sur ma personne, ça a marché. J’ai apprécié cette histoire proche de celle de L’arnacoeur mais à la fois tout à fait différente. Il est plaisant d’y découvrir Diane Kruger dans ce type de rôle assez rare dans sa carrière et Dany Boon m’a convaincu dans un personnage où il est présenté comme bête alors que ce n’est pas du tout le cas. Les différentes péripéties vécues par Diane Kruger et Dany Boon nous sont présentées par le biais d’un diner au sein de la famille de cette dernière. Ce fil conducteur m’a paru être une idée tout à fait originale pour introduire le film. L’alternance entre le diner et l’histoire racontée se fait naturellement et permet d’ajouter au film des seconds rôles bien interprétés ( Jonathan Cohen / Alice Pol). Ces seconds rôles ajoutent une touche d’humour supplémentaire dans la mesure où il est déjà présent tout au long du film. En effet, on rit beaucoup devant les aventures des deux protagonistes notamment lors de leur voyage au Kenya. En parlant des paysages, c’est un dépaysement total qui nous est offert, entre Afrique et Russie, nous permettant de découvrir des cultures parfois méconnues.

Les moins: La réutilisation des codes de L’arnacoeur qui pourrait lassés s’il le réalisateur réitère.

Les plus: Diane Kruger / Les seconds rôles / La danse russe / la rencontre avec les Massaï

Tagué , , , , , , , , ,